Réaliser un filet composé

Contrairement au bois il n'existe pas dans le commerce des filets composés en paille prêts à l'emploi. Ceux-ci sont pourtant très intéressants à exploiter car ils entrent dans la composition de très nombreux décors, notamment en tabletterie. Puisqu'il en est ainsi à nous de les construire, occasion rêvée de donner libre court à notre imagination. En effet un motif de base peut être décliné en de nombreuses variantes ce qui ouvre grand la porte à la créativité.

Par exemple le damier. Il est possible de le réaliser classique, ici vert et rouge ou en séparant les cases par un petit filet, or si vous voulez. C'est celui qui a servi pour le paravent chinois en fond d'écran.

Commencer par ouvrir les pailles après en avoir déterminé les coloris, les écraser au maximum, au besoin en s'aidant d'un fer à repasser, côté mat (1). Puis en faire des planches, une par couleur, or, vert, rouge dans l'exemple présent, en les collant sur du papier. Attention aux joints et aux chevauchements (2). Mettre sous presse le temps du séchage de la colle.

Ensuite découper des bandes de 12 mm de large dans les coloris vert et rouge Attention! Ces bandes doivent avoir toutes strictement la même largeur(3). La planche or fournira des bandes de 2 mm de large avec autant d'exigence (4).

Sur une autre feuille de papier coller les bandes en les alternant et en veillant aux joints (5), constituant ainsi une nouvelle planche. De celle-ci découper dans le sens transversal des bandes de 12 mm de large, de façon toujours aussi précise. De cette précision dépendra la qualité de votre damier (6). Sur une nouvelle feuille de papier coller ces bandes en les décalant d'une largeur pour créer l'effet damier. Intercaler une bande or à chaque fois (7).

Nous avons constitué un damier dont les cases sont bordées d'un filet or. Pour un damier classique il suffit de ne pas ajouter ces filets or (8). Ce damier permet de nombreuses interprétations. En y recoupant des bandes à 45°, en suivant les diagonales on obtient des triangles aux couleurs alternées (9). La disposition de ces bandes va occasionner toutes les compositions possibles, en gardant la possibilité d'ajouter de nouveaux filets, ou d'en supprimer ou de...(10, 11, 12, 13, 14, 15). Ces motifs sont obtenus à partir de bandes coupées à 45°, mais liberté est laissée de choisir d'autres angles, donc d'autres effets. Il est possible de les recouper transversalement, par exemple en suivant la base des triangles etc. L'imagination a pris le pouvoir. Petit conseil : Ces multiples épaisseurs de papier vous gênent car elles surpassent de trop les pailles qui vont venir les jouxter? Soit il faut augmenter d'autant de papier lesdites pièces, soit il faut enlever au dos du filet le maximum de papier en l'humidifiant légèrement et en le grattant avec le plat du cutter. Mais attention à en garder un minimum pour conserver l'intégrité du filet.

Grand conseil : La réalisation de filets nécessite souvent l'emploi de très petits morceaux de paille. Or celles-ci n'ont pas toutes la même épaisseur, les plus épaisses, vues en coupe, vont garder une forme légèrement bombée, d'où des risque d'arrachements. Il conviendra donc d'écraser ces pailles au maximum et de les presser le plus fortement possible. C'est là le seul moyen de mettre à niveau tous les éléments de la composition.

Dernier point mais non le moindre comme disent les Anglais en anglais. Vous avez remarqué que dans ce damier les fibres de la paille sont toutes dans le même sens, carreau rouge ou carreau vert. On peut varier les plaisirs en faisant en sorte d'affronter les fibres, c'est-à-dire par exemple que les cases rouges sont verticales et les vertes horizontales. Pour réaliser cela, effet garanti, se reporter à l'étape 3. Il suffit de couper des bandes dans le sens de la longueur pour l'une et dans le sens transversal pour l'autre. Tout le reste de la démarche est identique.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×